Les bols chantant

bol thibetainLeur origine :

Venus d’extrême orient, les bols ont été introduits au Tibet par des nomades forgerons, pratiquant le chamanisme.

A l’époque, le bol était composé de 7 alliages, correspondants à une planète de notre système solaire.

Chaque bol était fabriqué de façon personnalisée, propre son futur propriétaire, le dosage de l’alliage étant respecté selon l’importance de la planète dans son thème astral.

Afin, que la résonance du bol soit en harmonie avec la vibration de son propriétaire. Chaque bol devait être unique, car chaque personne  est unique.

Aujourd’hui,on trouve beaucoup de bols, qui ne sont fait que de bronze ou de cuivre, soyez attentifs à la véritable provenance lors de votre achat, si vous craquez, pour ce bel objet magique. Le choix de votre bol, est une rencontre vibratoire. Il faut donc, prendre le temps de l’écouter, avec ses oreilles, avec son corps, de le sentir avec son cœur.

Les Bols tibétains sont composés de ces sept métaux distincts, symbolisant les astres :

  • l’argent (la Lune)
  • le cuivre (Vénus)
  • l’étain (Jupiter)
  • le fer (Mars)
  • le mercure (Mercure)
  • l’or (le Soleil)
  • le plomb (Saturne)

Les sept alliages représentent également les sept chakras, leur résonance permettant d’équilibrer chacun d’entre eux.

——————–

Le bol tibétain, un bien étrange instrument de musique me direz-vous ?

Je vous répondrais, c’est bien plus que cela ! Pour moi, un bol est un instrument précieux et magique. Et oui, votre esprit a probablement été marqué par la puissance de la résonance du bol. Le son qui se propage à travers la pièce semble venir d’un autre monde. Les vibrations se répandent telles des ondes bienveillantes et apaisantes, dont la force ne laisse jamais insensible. Les bols tibétains sont des outils privilégiés de méditation, mais ils ont également de grandes vertus apportant la guérison . 

La thérapie par le son est certes méconnue mais des plus efficaces.

Son utilisation :

Le bol tibétain est idéal :

  • lors de séance de méditation,
  • pour l’éveil sensoriel des enfants,
  • la purification des lieux, des pierres, des produits ou objet…
  • Instrument de musique,
  • thérapies par le son, appelé le « guéri-son », guérir par le son.

Le massage sonore ou Guéri-son :

A travers le monde, on utilise depuis toujours le chant et le son dans les rituels de guérisons ; les chamanes, prêtres ou moines récitant des mantras, utilisent différents instruments comme les Tambours, bâtons de pluie, gongs, cymbales… Le son permet une reconnexion à l’instant présent et c’est encore plus vrai avec les bols tibétains. Savoir être à l’écoute du son permet de vivre l’expérience d’une profonde méditation. Une seule séance de soin par les bols tibétains a l’effet de plusieurs mois de méditation.  Tout est question de vibrations !

Comment se passe un soin ?

Notre corps est constitué d’eau à 60% en moyenne et jusqu’à 75% pour un bébé. C’est cette eau qui va réagir en tout premier aux vibrations des bols qui seront disposés tout autour et sur le corps. Pour imaginez l’action des vibrations, lorsque l’on jette une pierre dans un lac, les ondes qui se créent vont se propager sur toute sa surface, il en va de même avec l’eau contenue dans nos cellules. La vibration va pénétrer notre peau, nos muscles, chaque cellule de notre corps. C’est donc un véritable massage en profondeur qui va s’effectuer dans l’ensemble du corps. Dès le départ, vous pouvez ressentir un état de bien-être  pénétrants et régénérants.

Le thérapeute va disposer les bols tibétains afin d’accorder les bonnes vibrations en fonction des parties du corps.Les cellules ont elles aussi une mémoire et emmagasinent tous nos chocs, nos émotions, qu’elles soient positives ou négatives. En transformant la fréquence vibratoire de ces dernières, le bol tibétain va rétablir la bonne fréquence et ainsi permettre à l’énergie de circuler, d’aligner des chakras et de redonner aux organes la force d’auto-guérison. Le pouvoir de l’intention est aussi très important, lors d’une séance, le thérapeute va donc demander l’harmonisation,  l’alignement des centres énergétiques du corps, et éventuellement chasser les entités ou égrégores.

Le soin par le bol tibétain n’a aucunement la prétention de pouvoir tout guérir, il est simplement un outil, une aide dans le processus de l’autoguérison, mais en aucun cas il ne doit se substituer à un traitement

——————————————————————————————————————–Charly de Fairies

24 Janvier 2016